Projet ANR Istar

Projet ANR Istar (voir Figure 2) : Le projet Istar : http://www.i-star.fr (2007-2010), initié au sein du Laboratoire d’Informatique Interactive à l’École Nationale de l’Aviation Civile (Stéphane Chattystephane.chatty@enac.fr), visait à développer et à évaluer une solution pour l’interopérabilité des interfaces graphiques, sur la base d’un « moteur d’exécution » (machine virtuelle) exécutant des programmes décrits selon un modèle sémantique dédié aux composants interactifs. Le modèle sémantique a été conçu sur la base d’un modèle qui organise une application interactive en un arbre de composants dont les feuilles sont des objets graphiques, des comportements, des actions, ou des algorithmes (voir figure 2). Les partenaires étaient le LRI (Orsay), IntuiLab (PME-Toulouse) et Anyware Technology (PME-Toulouse).

J’ai abordé l’IHM en analysant un environnement de prototypage et de développement d’interfaces homme-machine permettant la production d’IHMs en séparant graphisme et comportements, sous forme d’éléments assemblés dans un arbre, le tout étant créé à travers une API Perl ou la lecture de fichiers XML. L’environnement possède d’autres fonctionnalités : description de comportements par flots de données, modèle unifié de communication par événements, description du flot de contrôle dans un programme, mécanismes d’encapsulation de composants, gestion de la reconnaissance vocale, gestion des moyens d’entrée multiples, description de layout, description d’animations, collections de widgets …

J’ai participé à la première étape du projet qui consistait à recenser des scenarii d’applications avancées et de leurs architecture de déploiement, sur la base des expériences de développement d’IHMs par les partenaires. Ces scenarii ont été analysés et servent à sélectionner des scénarios types qui ont guidés le projet. J’ai ensuite participé à l’établissement de l’état de l’art du projet qui avait comme double objectif de permettre, en listant une revue des technologies logicielles récentes d’IHM, de comprendre en quoi les architectures proposées dans des systèmes commerciaux récents pouvaient être utiles et d’impliquer une analyse comparatives des langages de programmations (paradigmes) et des architecture de plateformes (bibliothèques, machines virtuelles, réparties, micro-noyaux).

Mon but était d’apporter mon expérience sur les environnements parallèles et distribués pour l’étude des interactions dans des environnements répartis. Je me suis impliqué dans la conception d’un modèle qui permet de traiter l’interaction collaborative avec notamment la migration dynamique d’interactions entre terminaux distants.

J’ai aussi travaillé sur la capacité du système à sentir en permanence la présence des ressources communicantes (système ubiquitaire).

Enfin, j’ai développé une couche de rendu graphique en C en utilisant les concepts du modèle au moyen de la toolkit QT pour un arbre de composants Scalable Vector Graphics (SVG). J’ai aussi collaboré à l’encadrement de stagiaires sur les différents projets.

Projet Istar

Figure 2 : Projet Istar